Grass-master amélioré

Voici ma première réalisation : un grass-master ! Mais légèrement amélioré.
Je me suis inspiré de ce que j’avais lu sur Agri TP passion et ai acheté moi aussi une tapette électrique (5€ sans les piles). J’ai aussi acheté un tamis (4€).

Le principe

Le principe du grass-master est très simple : le flocage est fait de fines particules de nylon (ou similaire), il est donc sensible à l’électricité statique. L’idée est donc de créer un champ électrostatique destiné à attirer le flocage vers le haut alors que celui-ci est retenu par le bas par la colle. La colle sert de conducteur pour une polarité, le grass-master pour l’autre polarité.

Étape 1 : Démontage de la tapette

Tapette démontéeLa tapette démontée laisse apparaître l’électronique, l’emplacement des piles.
L’ensemble ressemble étrangement à ce que vous pouvez voir sur le site de Agri TP passion.

 

 

 

Étape 2 : Fixation du tamis

Fixation du tamisJe pensais fixer le tamis de la même façon qu’indiqué sur le tutoriel, mais la poignée a cassé (soudure par point très « light »). J’ai donc dû revoir ma copie comme vous le verrez un peu plus loin.

 

 

 

Étape 3 : Le moteur-vibreur

Logement pour le moteurMoteur vibreurVoilà la petite amélioration de mon grass-master : L’intégration d’un moteur-vibreur pour saupoudrer le flocage plus facilement !
Le moteur sera logé dans un morceau de tube IRL, ce tube étant collé à la colle PVC.

 

 

Étape 4 : Fixation du tamis

Fixation du tamisFixation du tamisFixation du tamisLe tamis sera fixé par le côté opposé à la poignée, celle-ci ayant cassé.
L’ensemble sera maintenu grâce à un ressort, ce qui permet un peu de souplesse au tamis qui pourra légèrement basculer si on appuie trop fort avec.

Étape 5 : Premiers essais moteur-vibreur

Deuxième essai du grass-masterPremier essai du grass-masterGrass-master referméFermeture de l’ensemble pour voir si tout rentre bien et premiers essais du moteur. L’ensemble fonctionne bien, mais le moteur ne vibre pas assez. Un peu de lest est rajouté sur l’arbre et le second essai est concluant.

 

Étape 6 : Mise en place de l'électronique

Détail sur l'électroniqueLogement de l'électroniqueL’électronique est placée dans son logement. Une résistance de 5.6 MΩ a été rajoutée en série avec la polarité du tamis pour éviter un courant de court-circuit trop élevé qui pourrait endommager l’électronique. Elle ne gène pas le fonctionnement de l’appareil car en temps normal aucun courant ne circule et comme U=RI (encore et toujours la loi d’ohm), I étant nul, U au borne de la résistance est nul, et donc toute la tension se retrouve en sortie.

 

Étape 7 : Vue d'ensemble

Vue d'ensemble de l'intérieurVue d’ensemble de l’électronique positionnée et du tamis fixé.

 

 

 

Étape 8 : Connexion du tamis

Détail de l'avantLe fil est connecté au tamis simplement par contact. La soudure à l’étain ne fonctionne pas et je ne voulais pas faire de trou et placer de vis de façon à avoir quelque-chose de pas trop moche et discret.

 

 

 

Étape 9 : Fermeture du grass-master

Grass-master referméLe voilà fermé et prêt à fonctionner. Après avoir mis des piles (2 accus NiMh de 1.2V, soit 2.4V), le grass-master fonctionnement parfaitement et est bon pour le service !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.